Points de vue et logique polyvalente : Une autre méthode de raisonnement pour un jugement totalement neutre

Cet article change de ceux dont j’ai l’habitude de relayer, celui-ci touche beaucoup plus le domaine de la spiritualité, notamment les différentes façons de penser et de voir le monde. Nous allons voir en premier lieu, comment fonctionne notre jugement, ensuite nous verrons comment avoir un avis le plus impartial possible, avec une autre méthode de raisonnement.

Comment fonctionne notre jugement ?

Tout d’abord, vous n’êtes pas sans savoir que le jugement est d’abord une pensée, qui transmet de l’énergie en fonction de sa vibration et affecte l’environnement de l’individu qui émet le jugement en question.

Mais notre jugement personnel peut-il être neutre ? Il est évident que non. Nos jugements, nos pensées sont influencées par l’environnement et vice versa. On dit donc que les jugements sont intrinsèques, cela veut dire qu’ils dépendent de l’individu. Einstein disait déjà : « Tout est relatif !« . En effet, pour une fourmi, votre jardin est immense, mais pour vous c’est juste votre jardin. Tous les jugements intrinsèques sont exacts, mais quand on les mets en corrélation, ils perdent tout leur sens.

Exemple :

Fourmi : Ce jardin est immense.

Humain : Ce jardin est trop petit, il faudrait que je négocie avec le voisin pour avoir une partie de son terrain…

Donc pour récapituler, les jugements que nous portons sur quelqu’un ou quelque chose sont intrinsèques. Et lorsque nous essayons de mettre en corrélation deux jugements intrinsèques, ils deviennent faux. Nos jugements sont vrais exclusivement pour nous mais pas nécessairement pour les autres. Si c’était le contraire, il n’y aurait pas de débats.

Chacun d’entre nous portons des jugements et des opinions dont nous revendiquons tous plus ou moins leur exactitude. Or, certaines fois, il suffit de parler à son voisin pour se rendre compte qu’il a un jugement totalement différent, et que lui aussi pense que le sien est exact. En s’apercevant de vos divergences, vous allez débattre, en affrontant vos égos pour savoir qui a raison. Si vous ne faîtes pas preuve de retenue, dans le pire des cas il pourrait y avoir une dispute.

Alors comment pouvons nous éviter une discorde sur un sujet quelconque ? Quel procédé peut-on mettre rapidement en œuvre pendant une discussion pour être le plus compréhensif possible ? Je ne vais pas y aller par quatre chemins, il faut adopter une vision globaliste pour comprendre quelque chose. Dans une discussion, il est nécessaire de prendre en compte, son propre jugement et le jugement de l’autre. Il faut donc avoir ce qu’on appelle une logique polyvalente.

La logique polyvalente

Nous venons d’aborder les principes de la relativité avec les points de vue, qu’on appelle aussi des référentiels. Dans cette partie là, nous allons rentrer dans une compréhension plus technique. Depuis des siècles, les humains utilisent ce qu’on appelle la logique bivalente, ou le système binaire utilisé aujourd’hui utilisé par les ordinateurs. À savoir, l’existence de seulement deux valeurs possibles : « vrai », « faux » ; « oui », « non » ; « chaud », « froid »… Or, il existe d’autres possibilités, appartenant à la logique tétravalente.

La logique tétravalente faire partie des différentes logiques polyvalentes. Elle admet quatre valeurs possibles : « vrai », « faux », « vrai ET faux », « NI vrai NI faux ».

Admettre une telle logique est déjà une première étape pour intégrer un jugement totalement neutre. Admettre la tétravalence, c’est admettre que j’ai raison, et que l’autre aussi a raison. Et quand on arrive à cette compréhension, c’est tout un autre monde. L’égo, ne peut pas intégrer la tétravalence, pour lui soit vous avez raison, soit vous avez tort. Mais votre âme, votre véritable identité spirituelle, fonctionne avec la tétravalence. C’est un concept naturel, qui ne permet pas d’avoir raison, mais qui permet de rester intègre peut importe la situation – et c’est le principal.

La bivalence n’est pas un système naturel. Il est le résultat du système tétravalent sans les deux valeurs intriquées (vrai ET faux ; NI vrai NI faux). C’est un système qui a été développé par la cabale, pour stimuler l’égo, qui lui est capable de créer des divisions. La cabale nous divise pas, c’est nous qui nous divisons nous mêmes.

La deuxième étape pour avoir un jugement totalement neutre, c’est de se rapprocher de la source, ou « Dieu » comme les religions l’appellent. Elle seule a la vérité absolue. Tout simplement parce que par définition, la source est tout ce qui existe, donc par conséquent tous les jugements intrinsèques. Reprenons l’exemple du jardin.

Fourmi : Ce jardin est immense.

Humain : Ce jardin est trop petit, il faudrait que je négocie avec le voisin pour avoir une partie de son terrain…

En adoptant le point de vue de la source (le seul point de vue neutre et général) :

La Source : Ce jardin est parfait.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il convient aux deux points de vue intrinsèques. Le jardin est à la fois petit et grand, mais dans les deux cas il y a un jardin et des points de vue qui reflètent la diversité (qui est omniprésente dans l’Univers). Donc le jardin est parfait, la fourmi peut y vivre, et l’humain possède un jardin (bien qu’il trouve qu’il soit petit, et qu’il souhaite négocier pour en avoir un plus grand).

J’espère que vous aurez compris, le point de vue de la Source est objectivement neutre. Ne vous attendez pas à ce qu’il aille forcément dans votre sens. Et ça va être la cas dans l’exemple que nous allons voir par la suite.

Cas concret : le bien et le mal

Récemment, à Manchester il y a eu un attentat qui a fait 22 morts. Cet attentat a été revendiqué par l’État Islamique. Analysons le objectivement en utilisant le point de vue de la Source.

La majorité de la population : Les terroristes font de mauvaises choses.

Terroristes : Ce que nous faisons est bien, l’Islam va sauver le monde.

Nous avons deux points de vues intrinsèques qui s’opposent complétement. Les deux sont vrais, mais dépendent uniquement de celui qui les exprime. Je vais directement donner le point de vue de la Source, je l’expliquerai ensuite :

La Source : Tout le monde agit en pensant faire le bien, et tous contribuent à l’évolution de tout le monde.

Au premier abord, cela peut être assez dur à digérer si on a un point de vue bien tranché, et qu’on a du mal à se placer au point de vue de la Source. Mais lorsque la cabale organise un attentat, c’est mauvais pour nous certes, mais c’est bon pour eux. Ces êtres là sont dans le service à soi, et de leur point de vue, ils font de bonnes choses. Quant à nous qui subissons leur égoïsme, en les dénonçant nous faisons quelque chose de bien (service aux autres), mais eux le perçoive mal. Au final dans les deux cas, nous faisons le bien, et quand nous faisons du mal, nous contribuons à faire évoluer celui que nous blessons (même s’il le perçoit pas de cette manière). Cela va avec la phrase : « L’ombre sert la lumière« .

Conclusion

Pour en finir, je dirai que dans toutes situations, il est important d’avoir son propre jugement et son propre avis, mais il faut toujours en prendre en considération celui de la Source. Car le jugement de la Source, c’est en fait votre propre jugement intérieur, et avoir confiance en soi c’est faire confiance en la Source. Le référentiel de la Source est le plus exact, il garantit l’équilibre en les différents référentiels intrinsèques.

Si jamais vous avez une discussion ou un débat avec un personne, appliquez ces conseils, et vous serez surs d’être en harmonie totale avec votre conscience. Évitez aussi de toujours vouloir avoir raison, et dans une interaction sociale limitez au maximum les interférences énergétiques de votre égo. Vous serez gagnant.

Linax

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s