«Les USA doivent comprendre que le temps de fomenter des rébellions est révolu»

Washington insiste sur le départ de Bachar el-Assad, alors que Moscou ne cesse de répéter que le sort du Président syrien doit être décidé par le peuple du pays, situation commentée pour Sputnik par Hossein Sheikholeslam, conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères.

Washington fera pression sur la Russie et l’Iran pour que le Président syrien Bachar el-Assad soit « traduit en justice pour ses crimes », a affirmé dimanche la déléguée permanente des États-Unis à l’Onu Nikki Haley, déclaration que Hossein Sheikholeslam, conseiller du chef de la diplomatie iranienne, a commentée pour Sputnik.

« Aucun pays n’est en droit de faire pression sur d’autres pays dans ses propres intérêts. […] De telles déclarations sont faites par des personnes qui ont perdu toute raison et ne respectent aucune loi ni norme. Les Américains pensent toujours qu’ils peuvent intimider le monde entier comme pendant la Seconde Guerre mondiale, quand ils ont largué des bombes sur Hiroshima et Nagasaki », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Pour le diplomate, il est grand temps que les États-Unis comprennent que le monde a changé depuis et qu’ils doivent agir dans le cadre du droit international.

« Au cours de ces six dernières années, les États-Unis sont impliqués dans d’innombrables crimes en Syrie sans parvenir pour autant à réaliser tous leurs desseins dans ce pays. Ils n’ont réussi qu’à créer un sol propice à l’extrémisme et à stimuler le terrorisme qui, du fait de sa nature incontrôlable, s’abattra sur eux tôt ou tard, tel un boomerang », a-t-il prédit.

M. Sheikholeslam a rappelé qu’en même temps, Moscou et Téhéran combattaient les terroristes en Syrie et en Irak et avaient même réussi à contribuer au succès des négociations d’Astana sur un cessez-le-feu dans ce pays en proie à un sanglant conflit armé.

« Cette coopération entre Téhéran et Moscou respecte toutes les normes du droit international, car ce sont les autorités syriennes qui ont demandé justement à la Russie et à l’Iran de participer aux négociations et aux opérations militaires contre les terroristes », a souligné l’interlocuteur de Sputnik.

Il a signalé que la présence en Syrie de toute autre force militaire constituait une violation manifeste du droit international et de la Charte des Nations unies.

« Les États-Unis doivent enfin comprendre que le temps de fomenter des rébellions, que ce soit au Proche-Orient ou ailleurs, est révolu », a conclu le conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères.

Source : https://fr.sputniknews.com/international/201704031030739791-usa-rebellions-syrie-russie-iran/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s