100 chars américains, un équipement lourd se déplace en Europe pour contrer « la menace Russe »

Des centaines de chars américains, camions et autres équipements militaires sont arrivés au port allemand de Bremerhaven pour être transférés en Europe de l’Est dans le cadre de l’opération de l’OTAN près des frontières russes.

Le cargo Resolve arrivé Mercredi, en même temps que deux autres navires – Freedom et Endurance – sont attendus en Allemagne pour Dimanche, a reporté Deutsche Welle. Le déchargement des navires a commencé Vendredi, avec des équipements lourds qui doivent être transportés jusqu’en Pologne par voies ferrées et par voies routières.

Le plan des américains est de déployer un total de 87 tanks Abrams M1A1, 20 véhicules d’artillerie Paladin et 136 véhicules de combat Bradley en Europe de l’Est, selon Reuters. 400 troupes américaines auraient été dispersées en Pologne, dans les pays Baltes, en Bulgarie et en Roumanie où ils resteront sur une base de rotation.

Les troupes polonaises et américaines ont pour ordre de tenir des exercices communs en « masse » en Pologne dans le courant de ce mois-ci, qui selon  l’OTAN visent à rassurer ses alliés européens face à ce qu’elle appelle le comportement agressif de la Russie.

La 10e brigade d’aviation de combat, avec 50 hélicoptères Black Hawk, 10 CH-47 hélicoptères Chinook et 1800 membres du personnel, ainsi qu’un autre bataillon d’aviation avec 400 troupes et 24 hélicoptères Apache sont aussi prévus d’être déployés en Europe de l’Est.

La meilleure façon pour maintenir la paix c’est en se préparant, a expliqué le Major Général Timothy McGuire, ajoutant que le déploiement sert juste à montrer la force et la cohésion de l’alliance et l’engagement des États-Unis à maintenir la paix sur le continent.

L’Estonie, la Lettonie et la Lituanie vont recevoir des troupes de l’Allemagne, du Canada, et du Royaume-Uni, chaque pays enverra au moins 1000 personnes.

L’OTAN appelle cette formation militaire proche des frontières russes, une mesure défensive, prétendant qu’elle est justifiée après la réunion de Moscou et de la Crimée en 2014 et sa prétendue implication dans la crise ukrainienne. La Russie considère les actions du bloc militaire comme étant agressives et a déclaré que la militarisation massive sapait l’équilibre sécuritaire sur le continent européen.

En Novembre 2016, le Pentagone a expédié plus de 600 conteneurs munitions pour l’armée et les forces aériennes en Europe, selon military.com, marquant le plus grand envoi unique de munitions américaines en plus de deux décennies, a reporté le même site.

Moscou a répondu en déployant son armement le plus moderne sur sa frontière occidentale, incluant l’enclave de la région de Kaliningrad, et mis en place des exercices militaires de grand envergure sur son propre territoire.

Washington a souhaité accélérer le déploiement de ses troupes en Europe de l’Est après l’élection de Donald Trump.

Trump, qui sera inauguré le 20 janvier, a appelé à améliorer les relations avec la Russie et à fait part de son scepticisme à propos de l’OTAN, en disant que les puissances européennes devraient contribuer une plus grande partie du budget si elles veulent continuer à compter sur la protection américaine.

Source : https://www.rt.com/news/372869-us-tanks-germany-nato/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s