CNN s’excuse après qu’un ex-agent de la CIA a traité Assange de pédophile en direct

Un ancien agent de la CIA a qualifié Julian Assange de pédophile lors d’une émission sur CNN. Devant la menace d’un procès pour diffamation prononcée par Wikileaks, la chaîne de télévision s’est excusée à sa manière.

La chaîne de télévision américaine CNN a donné la parole à un ancien responsable de la CIA, Phil Mudd, lors d’une émission consacrée à Wikileaks. Alors qu’il dissertait pour la énième fois sur l’implication supposée de la Russie dans le piratage des courriers électroniques du parti démocrate, il s’est laissé aller à des accusations contre Julian Assange, le qualifiant de « pédophile qui vit dans l’ambassade équatorienne à Londres ». «Ce type n’est pas crédible» a ajouté l’expert de l’agence de renseignement.

Selon Wikileaks, l’agent secret tire ses informations d’un obscur site de rencontre, toddandclare.com. En pleine campagne électorale, lorsque Julian Assange était l’ennemi numéro un du camp démocrate, le site avait relayé des informations – sans apporter le début d’une preuve – selon lesquelles le lanceur d’alerte aurait rencontré, grâce à internet, une jeune Canadienne aux Bahamas avec l’intention de l’agresser. Il avait ajouté, tant qu’à faire, que le gouvernement russe allait lui donner un million de dollars.

La réponse de Wikileaks n’a pas tardé : via un message sur Twitter, le site a menacé CNN de lui intenter un procès pour diffamation si elle ne diffusait pas sous 48 heures «un programme d’une heure pour exposer l’histoire».

Prenant les menaces au sérieux, la chaîne a effacé le tweet contenant la vidéo de l’émission et a posté le message d’excuse suivant :

«Un analyste a déclaré plus tôt à l’antenne que Julian Assange était un pédophile, il regrette avoir dit cela. En fait, CNN n’a aucune preuve pour soutenir cette assertion. La Suède cherche actuellement à extrader Julian Assange pour des accusations d’agressions sexuelles et il n’y a aucune preuve que les femmes impliquées étaient mineures. Nous regrettons cette erreur.»

Pour Wikileaks, la mauvaise foi de la chaîne américaine n’a aucune limite, ce qui ne l’a pas apaisé, loin de là. Si le site du lanceur d’alerte prend note que CNN a retiré son accusation de pédophile, il relève cependant de nouvelles attaques du média américain dans son message «d’excuses».

Wikileaks estime en effet que le procès pour agression sexuelle auquel fait face Julian Assange en Suède est avant tout politique, et rappelle que les Nations unies considèrent sa détention à l’ambassade d’Equateur au Royaume-Uni comme illégale en vertu du droit international, la qualifiant de «détention arbitraire».

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes encouragent Wikileaks à ne pas en rester là et à aller au bout de sa démarche estimant que le mal est fait, une rétractation ayant moins d’impact que l’assertion initiale.

Source : https://francais.rt.com/international/31817-cnn-sexcuse-apres-qu-excuse-traite-assange-pedophile-en-direct

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s