Des écoles britanniques ont recours à des spywares pour surveiller les élèves et positionnent les enseignants en tant que Big Brother

Les écoles britanniques ont recours à des logiciels de surveillance pour contrôler les activités des enfants. Selon un rapport de Big Brother Watch, ces logiciels ont été installés sur plus de 800 000 ordinateurs et téléphones mobiles appartenant aux écoles et 1 500 appareils appartenant à des élèves.

Ce programme aurait couté la modique somme de 2,5 millions de livres sterling. Cette technologie connue sous le nom “Classroom Management Software” permet de traquer l’usage des ordinateurs, incluant toute activité sur internet, l’historique de navigation et même les frappes sur les touches de clavier. Les logiciels en question permettent aux enseignants de surveiller de près tous les écrans de la classe depuis un seul poste et permettent même de surveiller l’activité des élèves en temps réel. Ces systèmes ont été conçus également pour signaler l’usage de mots inappropriés. Généralement, ils essaient de repérer les mauvais comportements et les signes d’extrémisme et de radicalisation.

Pour faire usage de ces systèmes, les écoles doivent émettre des politiques d’utilisation qui seront signées par les élèves ou leurs parents afin de confirmer qu’ils sont d’accord avec cette forme de surveillance. Cependant, Big Brother Watch a dit que seulement 15 % des 1 000 écoles qui ont répondu à l’étude ont fourni leur politique d’utilisation. De ces 150 écoles, seulement 10 % des politiques d’utilisation ont mentionné les logiciels qui seront utilisés, mais seulement en des termes très basiques comme “Je sais que l’école va surveiller à distance ce que je fais sur les ordinateurs”, parfois, un langage plus intimidant est utilisé avec au passage quelques avertissements aux élèves pour les prévenir qu’ils ne seront pas invisibles et qu’ils sont sous surveillance. « Ceci est inapproprié, mais dans la plupart des cas, les écoles n’adhèrent pas à la loi de protection des données », a précisé le rapport.

Cette situation devrait constituer un souci dans le futur avec l’arrivée dans l’Union européenne du prochain Règlement général sur la protection des données. « Avant mai 2018, toute organisation ayant des données doit informer les individus sur le motif qui la poussent à recueillir, utiliser, partager ou surveiller leurs données. Et c’est seulement de cette façon que l’individu peut être sûr d’avoir donné son consentement pour l’utilisation de ses données personnelles. »

Big Brother Watch a précisé dans son rapport que les écoles sont dans l’obligation d’installer ces systèmes pour répondre à la pression du gouvernement concernant la stratégie de prévention de l’extrémisme, ou encore les indications destinées à assurer la sécurité des enfants dans les écoles. Ces logiciels sont commercialisés en tant que « solutions destinées aux écoles pour les aider à tacler des problèmes comme l’intimidation sur Internet, le sexting, l’automutilation ou encore comme une façon d’identifier les élèves ayant une tendance suicidaire. Les mots tapés par les élèves peuvent ainsi être surveillés et comparés à une bibliothèque de mot-clés pour alerter en cas d’usage inapproprié. »

Big Borother Watch a noté qu’en plus des systèmes de surveillance, l’usage intensif des CCTV et les systèmes biométriques dans les écoles risquent d’habituer les enfants à la surveillance. Le groupe qui opère pour la promotion de la confidentialité a précisé que les enseignants dans ces conditions sont positionnés en tant que Big Brother, bien qu’ils cherchent avant tout à prévenir la radicalisation des enfants et adhérer aux programmes du gouvernement.

Un porte-parole de l’Association of School and College Leaders a précisé que le « logiciel de surveillance est utilisé par les écoles dans le but de protéger les enfants et les jeunes en s’assurant qu’ils ne sont pas exposés à des contenus nuisibles en ligne ». Il a ajouté que les écoles ne cachent pas cet usage et que les élèves en sont parfaitement conscients.

Source : http://www.developpez.com/actu/106447/Des-ecoles-britanniques-ont-recours-a-des-spywares-pour-surveiller-les-eleves-et-positionnent-les-enseignants-en-tant-que-Big-Brother/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s